Mettre en place un environement de dev pour rust

Installer rust et les outils tiers curl https://sh.rustup.rs -sSf | sh installer les sources rustup component add rust-src Installer racer pour l’autocompletion cargo install racer installer raincorn pour le parsing cargo install --git https://github.com/RustDT/Rainicorn --tag version_1.x rustfmt pour le formattage Shell [crayon-5dc9c365c2112136332192 lang="sh" decode="true" inline="1" ]cargo install rustfmt-nightly 1 [crayon-5dc9c365c2112136332192   lang="sh" decode="true" inline="1"  ]cargo install rustfmt-nightly [/crayon] Configurer eclipse :   Directory : ~/.cargo rust src directory : $(rustc --print sysroot)/lib/rustlib/src/rust/src Racer : ~/.cargo/bin/racer...

Read More

Wifiphisher : pirater les réseaux Wifi

Wifiphisher : pirater les réseaux Wifi

Un chercheur en sécurité grec, nommé George Chatzisofroniou, a développé un outil d’ingénierie sociale WiFi qui est conçu pour voler les informations d’identification des utilisateurs via les réseaux WiFi sécurisés. L’outil est baptisé WiFiPhisher et a été publié sur GitHub. « C’est une attaque d’ingénierie sociale qui n’utilise pas la force brute contrairement à d’autres méthodes. C’est un moyen facile d’obtenir les mots de passe WPA d’une cible« , a déclaré George Chatzisofroniou». Cependant, il existe déjà plusieurs outils de piratage sur Internet dédiés au piratage d’un réseau sécurisé WiFi, mais cet outil automatise de multiples techniques de piratage WiFi qui le font se démarquer des autres. WiFiPhisher utilise le scénario d’attaque « Evil Twin »  : l‘outil créer d’abord un faux point d’accès sans fil (AP) et se fait passer pour un AP WiFi légitime. Il déclenche ensuite une attaque par déni de service (DoS) contre le point d’accès WiFi légitime, ou crée des interférences autour de ce dernier, qui déconnecte alors les utilisateurs sans fil. Ces derniers sont ensuite invités à inspecter les réseaux disponibles… le piège se referme ! Une fois déconnecté du point d’accès WiFi légitime, l’outil va forcer les ordinateurs et périphériques hors ligne pour qu’ils se reconnectent automatiquement au jumeau maléfique, permettant au pirate d’intercepter tout le trafic via ce dispositif. La technique est également connu comme AP Phishing, Wi-Fi Phishing, Hotspotter ou Honeypot AP. Ce genre d’attaques font usage de faux points d’accès avec des pages de connexion truquées pour capturer les informations d’identification WiFi des utilisateurs, numéros de carte de crédit, ou encore lancer des attaques man-in-the-middle (ou MiTM) et infecter les hôtes du réseau sans fil. « WiFiPhisher est un outil de sécurité capable de monter des attaques phishing rapides et automatisées contre les réseaux WiFi WPA pour obtenir les identifiants sans brute force« , a déclaré Chatzisofroniou. « WifiPhisher renifle la zone et copies les paramètres du point d’accès cible et créer un point d’accès sans fil voyou qui est modelé sur la cible. » Source : undernews   Je n’ai pas voulu m’embêter à réécrire la partie théorie déjà très bien expliqué par undernews, alors je vous ai lamentablement copié/collé l’article d’undernews.   L’outils est disponible par défaut sur la distribution KALI mais vous pouvez l’installé très facilement sur ubuntu en clonant le dépôt gitHub Shell sudo apt-get install python-scapy tcpdump isc-dhcp-server hostapd git clone https://github.com/sophron/wifiphisher.git 12 sudo apt-get install python-scapy tcpdump isc-dhcp-server hostapdgit clone...

Read More