Wifiphisher : pirater les réseaux Wifi


Un chercheur en sécurité grec, nommé George Chatzisofroniou, a développé un outil d’ingénierie sociale WiFi qui est conçu pour voler les informations d’identification des utilisateurs via les réseaux WiFi sécurisés. L’outil est baptisé WiFiPhisher et a été publié sur GitHub.

« C’est une attaque d’ingénierie sociale qui n’utilise pas la force brute contrairement à d’autres méthodes. C’est un moyen facile d’obtenir les mots de passe WPA d’une cible« , a déclaré George Chatzisofroniou».

Cependant, il existe déjà plusieurs outils de piratage sur Internet dédiés au piratage d’un réseau sécurisé WiFi, mais cet outil automatise de multiples techniques de piratage WiFi qui le font se démarquer des autres. WiFiPhisher utilise le scénario d’attaque « Evil Twin »  : l‘outil créer d’abord un faux point d’accès sans fil (AP) et se fait passer pour un AP WiFi légitime. Il déclenche ensuite une attaque par déni de service (DoS) contre le point d’accès WiFi légitime, ou crée des interférences autour de ce dernier, qui déconnecte alors les utilisateurs sans fil. Ces derniers sont ensuite invités à inspecter les réseaux disponibles… le piège se referme !

Une fois déconnecté du point d’accès WiFi légitime, l’outil va forcer les ordinateurs et périphériques hors ligne pour qu’ils se reconnectent automatiquement au jumeau maléfique, permettant au pirate d’intercepter tout le trafic via ce dispositif. La technique est également connu comme AP Phishing, Wi-Fi Phishing, Hotspotter ou Honeypot AP. Ce genre d’attaques font usage de faux points d’accès avec des pages de connexion truquées pour capturer les informations d’identification WiFi des utilisateurs, numéros de carte de crédit, ou encore lancer des attaques man-in-the-middle (ou MiTM) et infecter les hôtes du réseau sans fil.

« WiFiPhisher est un outil de sécurité capable de monter des attaques phishing rapides et automatisées contre les réseaux WiFi WPA pour obtenir les identifiants sans brute force« , a déclaré Chatzisofroniou. « WifiPhisher renifle la zone et copies les paramètres du point d’accès cible et créer un point d’accès sans fil voyou qui est modelé sur la cible. »

mitm-attack-wifiSource : undernews

 

Je n’ai pas voulu m’embêter à réécrire la partie théorie déjà très bien expliqué par undernews, alors je vous ai lamentablement copié/collé l’article d’undernews.

 

L’outils est disponible par défaut sur la distribution KALI mais vous pouvez l’installé très facilement sur ubuntu en clonant le dépôt gitHub

 

pour lancer l’wifiphisher, rien de plus simple :

 Attention tout de même, vous avez besoin de deux cartes wifi.

wifiphisher est entièrement automatisé, il va détecté les points d’accès.

Faite un CTRL-C et entrer le numéro du point d’accès wifi. Wifiphisher va lancé l’attaque, à partir de là, tout seras entièrement automatisé. Vous n’aurez plus qu’a attendre que la victime tombe dans le piège et vous donne sont mot de passe wifi.

voici à quoi ressemble la page de phishing que vois la victime :

page de phishing

phishing

voici les options de wifiphisher (en anglais):

Short form Long form Explanation
-m maximum Choose the maximum number of clients to deauth. List of clients will be emptied and repopulated after hitting the limit. Example: -m 5
-n noupdate Do not clear the deauth list when the maximum (-m) number of client/AP combos is reached. Must be used in conjunction with -m. Example: -m 10 -n
-t timeinterval Choose the time interval between packets being sent. Default is as fast as possible. If you see scapy errors like ‘no buffer space’ try: -t .00001
-p packets Choose the number of packets to send in each deauth burst. Default value is 1; 1 packet to the client and 1 packet to the AP. Send 2 deauth packets to the client and 2 deauth packets to the AP: -p 2
-d directedonly Skip the deauthentication packets to the broadcast address of the access points and only send them to client/AP pairs
-a accesspoint Enter the MAC address of a specific access point to target
-jI jamminginterface Choose the interface for jamming. By default script will find the most powerful interface and starts monitor mode on it.
-aI apinterface Choose the interface for the fake AP. By default script will find the second most powerful interface and starts monitor mode on it.

 

 

, , , , ,

  1. Pas encore de commentaire.
(ne sera pas publié)

*